Il y a un silence du corps et de l'ame : c'est la condition du bien-etre.

L’énergie du cœur assure l’harmonie de l’âme et des émotions ainsi que celle des différents méridiens, elle est en relation avec l’activité intellectuelle. Elle nous procure paix intérieure et clarté de l’esprit. e Cœur est considéré par les Taoïstes comme « l’empereur » des organes et du psychisme. L’intelligence et la conscience dépendent du cœur. Une relation très étroite existe entre le Cœur, le Maître du cœur « le 1er ministre » et le cerveau. Tout déséquilibre du Cœur rejaillit sur tous les méridiens. Il contrôle la distribution du sang et régit le système vasculaire. Il contrôle la sueur. Il correspond à la langue (permet de distinguer les saveurs) et aux vaisseaux. La santé de celui ci se se repère par le teint.

Il est associé à la conscience, à l’intelligence, à la passion voir la violence. Les maladies mentales apparaissent lorsque l’énergie du Cœur ne peut maintenir une bonne harmonie entre l’énergie psychique des différents éléments. Un déséquilibre de l’énergie du Cœur pourrait se traduire par de l’anxiété, de la nervosité, un épuisement moral ou des troubles du sommeil. Des difficultés d’élocution, crampes d’estomac ou encore un engourdissement fréquent de l’auriculaire, sécheresse à la gorge, soif intense, jaunisse, sensation de chaleur au creux de la main et douleurs survenant le long du méridien.

TRAJET DU MÉRIDIEN DU CŒUR

.

.

.

.

.

FONCTION

Les fonctions les plus importantes du Cœur sont celles de gouverner le Sang et d’abriter l’Esprit comme en témoigne la plupart des modifications pathologiques du Cœur qui impliquent le Sang et l’Esprit.

La joie

Dans les correspondances de la théorie des Cinq Éléments, le Cœur est associé à la « joie ». Dans des conditions normales. le bonheur est un état bénéfique pour l’esprit et le corps.Ce n’est que lorsque la joie devient excessive qu’elle constitue une cause de maladie et qu’elle peut léser le Cœur. Ce n’est toutefois pas une des causes majeures de déséquilibre du Cœur.

La tristesse

Bien qu’associée au Poumon dans le cadre de la théorie des Cinq Éléments, la tristesse affecte considérablement le Ki (Énergie) du Cœur. Le Poumon et le Cœur sont étroitement liés dans la mesure où l’un gouverne le Ki et l’autre le Sang, et où tous deux sont en dépendance mutuelle. La tristesse engendre un vide de Ki du Poumon qui, à son tour, touche le Cœur et engendre un vide de Ki du Cœur. La tristesse est une cause fréquente de vide de Ki du Cœur et, lorsqu’elle affecte à la fois le Poumon et le Cœur.

La colère

Ce que l’on nomme « colère » inclut les sentiments de frustration, de ressentiment et de dépression. Bien que la colère peut affecter directement le Foie, elle peut également toucher le Cœur indirectement. La colère entraîne une montée du Yang (ou Feu) du Foie peut facilement se transmettre au Cœur.

Lily Ken'Zai, Powered by Joomla!