Le bien-etre est la loi des corps, mais l'ordre est la loi des esprits.

 LE THYM

En latin : thymus vulgaris. Synonymes : thym commun, frigoule.

Propriétés
Antiviral - Permet de lutter contre les champignons, les bactéries, les vers

Favorise la sécrétion de bile - Permet de lutter contre les spasmes intestinaux
Tonique général – Aromatisant – Antiseptique – Désodorisant - Accentue la sécrétion sudorale
Accentue l'expectoration des glaires pulmonaires

Indications
Grippe - Bronchite chronique – Sinusite – Toux – Fatigue – Asthénie – Surmenage - Crampes
Foie douloureux et paresseux – Flatulences - Gastrite chronique

En usage externe
Le thym est employé en gargarismes, en préparation désodorisante et en bain comme adjuvant de l'amaigrissement.

D'autre part, l'essence de thym est utilisée en présence de pus dans les alvéoles dentaires, les caries dentaires.
Le thym est également utilisé contre le psoriasis (chez certains patients uniquement).

Toxicité et effets secondaires
Aucun à doses thérapeutiques.

Néanmoins, l'ingestion d'une trop grande quantité d'essence de thym peut être à l'origine non seulement de troubles gastro-intestinaux mais également d'une dépression du système nerveux central.
Une dose forte de 6 grammes de thymol (un des constituants du thym) peut entraîner une intoxication grave à la suite de lésions du foie. Cette intoxication se caractérise par des troubles du fonctionnement de l'organisme se traduisant par une albuminurie (présence d'albumine dans les urines) et une hémoglobinurie (présence d'hémoglobine dans les urines).
Enfin, l'utilisation prolongée de thymol est quelquefois à l'origine d'une intoxication de la glande thyroïde.

Lily Ken'Zai, Powered by Joomla!